Le Haut Nivernais est plein de ressources ! Marie nous le prouve encore une fois en se rendant cet après-midi à Varzy et dans ses environs.
Passage à la ferme équestre de Poifond pour un accueil des plus chaleureux :

Dès son arrivée, Marie est accueillie par le chien de berger de Mélinda, la propriétaire des lieux et se montre très sympathique… c’est partie pour la découverte de la ferme, où d’ores-et-déjà, certains animaux se joignent à elles.

« T’as de beaux yeux, tu sais », le drôle de bouc Alphonse aussi l’accueille… à sa manière !

Petit à petit, toute la ménagerie passe devant nous et sors s’ébattre dehors. Babe, la truie, est bien plus impressionnante que méchante. Elle est la coqueluche et mascotte des lieux ! Elle adore suivre Mélinda partout où elle se rend et se donner en spectacle, comme Marie peut le constater.

Encore quelques caresses et les deux jeunes femmes se mettent en route pour aller voir les chevaux.

Au pré, ce sont les chevaux qui viennent à la rencontre de Marie à la recherche de caresses.

La ferme équestre de Poifond vous accueille dans ses 13 hectares de prés et vous propose de nombreuses prestations : balades et cours collectifs ou particuliers, débourrage de chevaux, promenades en main (Mélinda vous prépare un poney et vous vous baladez en autonomie avec votre enfant), rencontre avec les animaux de la ferme, anniversaire pouvant être organisé au domaine, suivi des personnes en situation de handicap… N’hésitez pas à vous renseigner !

Moment de détente sous les arbres. Les chevaux sont toujours là pour venir nous saluer et jouer les curieux ! L’endroit est un formidable écrin, où l’on peut côtoyer nombre de copains à quatre pattes où nous pourrions rester des heures entières.

Néanmoins, il va falloir reprendre sa route : « Adieux, veau, vache, cochon, couvée ! » D’autres types de rencontres attendent Marie, au cœur du village de Varzy.

Visite du musée Auguste Grasset à Varzy :

Marie reprend sa route en direction de Varzy et décide de partir à la découverte du musée municipal Auguste Grasset.

Sur son chemin, elle rencontre des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, qui lui demandent quelques informations sur les commerces et les hébergements disponibles.

Marie leur indique la route : « derrière vous, à environ 900m se trouve le camping municipal du Moulin Naudin. En direction du centre-ville, vous trouverez un distributeur de billets et des commerces dont une boulangerie et une supérette ».

Nous sommes mercredi, Marie précise : « le marché hebdomadaire de Varzy se tient chaque jeudi matin sur la place du Marché. Vous pourrez y faire quelques emplettes avant de poursuivre votre route. »

Marie reprend aussi son chemin, direction le musée  :

Marie arrive dans l’accueil lumineux du site. A sa droite, le buste d’Auguste Grasset, collectionneur compulsif à l’origine de toutes ces foisonnantes collections, semble la toiser.

L’ancien notable nivernais a réuni environ 3500 objets et œuvres, dans le troisième quart du 19ème siècle. Il finit par s’installer à Varzy en 1862 et devient conservateur du musée et de la bibliothèque de Varzy.

C’est ainsi une partie de son ancien cabinet de curiosités que Marie s’apprête à découvrir…

Elle commence par s’engouffrer dans les anciennes caves du site, où plusieurs objets atypiques l’attendent. Elle peut notamment admirer un ensemble d’armes et de parures des îles du Pacifique-Sud, ou encore, dans la cave voûtée du fond, des sarcophages égyptiens.

Elle parcourt le musée, allant de découvertes en découvertes : beaux-arts, faïences… Toute personne peut y trouver de quoi satisfaire ses goûts en matière de styles artistiques. Elle pénètre notamment dans la pièce consacrée aux instruments de musique… Une formidable présentation – visuelle et sonore – pour acquérir de nouvelles connaissances.

Marie repart, ravie. Ce passage au musée Auguste Grasset lui a donné envie de se rendre au musée d’art et d’histoire Romain Rolland à Clamecy, pour d’autres découvertes de l’histoire du Haut Nivernais.

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *