Château et Parc Vauvert

Le parc Vauvert est alimentées par le Beuvron, plus particulièrment par un aqueduc souterrain datant de 1700 en pierre.

Un chemin invite à la promenade, entouré de différents types de jardins (esprit du jardin à l'anglaise et esprit du jardin à la française).



Historique :
- Vauvert vient de Val vert : prairie verte, broussailles et fait environ 7,65 ha aujourd'hui.
- Au XVIe s, il y a le long de la rue de Druyes, une métairie : avec 1 grange et 1 maison d'habitation,
appelée La Coulemelle. Le parc était composé de terrains appartenant à plusieurs propriétaires.
- 10 novembre 1697 : la métairie est vendue par Sr Grasset à Rioult de Douilly, maître des requêtes et
conseiller au parlement de Paris.
- De 1700 à 1702 : il achète plusieurs terrains et conçoit un parc d'agrément. Il y plante des tilleuls et des ifs (dans le style du jardin à la française).
Construction à cette période du château (classicisme) avec les écuries et remises (actuelle Maison de la Formation).

- 1754 : Philiberte Lamy épouse du marquis d'Argence, baron de St-Pierre-du-Mont, en devient l'héritière.
Le parc prend le nom de parc d'Argence, comme le présente les armes sur la grille.

- Sous la Révolution : des pommes de terre étaient plantées dans la cour

- 1794-1795 : prisonniers de guerre et soldats s'y retrouvent.
- 1800 : Guingat marchand de bois à Clamecy vend les arbres plantés en 1700, y plante des arbres fruitiers mais les plate-bandes et les fleurs disparaissent.
- 1828 : Millelot ajoute l'escalier monumental en pierre et replante de nombreux arbres.
- 1875 : Théodore Tenaille-Saligny, conseiller municipal à Paris, ancien préfet : fait appel à un architecte paysagiste créant paysage sinueux, invitatant à la balade, en se servant de l'enrochement naturel du site.
- 1943 : achat par la Ville de Clamecy (3 650 000 fr) : pour abriter les collections du musée et construire un lycée de type plein air. Le projet est néanmoins abandonné. Seul le programme sportif et ludique est réalisé (terrain de football, de tennis, boulodrome, jeux pour enfants.

jusqu'à la Révolution. Elles ont été adoptées à nouveau officiellement par le conseil municipal le 6 août 1809

Il s'agit néanmoins actuellement d'un réel poumon vert pour les Clamecycois - et tout autre personne -, pouvant s'y balader librement. Le château ne se visite pas, car il accueille actuellement l'Espace Social des Vaux d'Yonne (le centre social de Clamecy)

A noter actuellement la présence de différentes essences de bois dont celles-ci : Sequoia, Érable lacinié, Cyprès de l'Arizona, Ginko, Tulipier de Virginie...

Petit plus : [En direction du portail, rue des Granges] : Les armoiries de la ville de Clamecy dans les ferronneries, au sommet du portail, sont à observer. Elles se blasonnent : d'azur semé de billettes d'or au lion du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout. Elles figurent pour la première fois sur le sceau de Guillaume IV, comte de Nevers et d’Auxerre, et seigneur de Clamecy, ce qui explique des armoiries identiques pour ces trois villes. Les sceaux de la prévôté de Clamecy reprennent ces armoiries au XIIIème siècle, la ville les utilisant

Types

  • Parc et jardin

Vous pourriez aimer

JEP 2020 | Au fil des lavoirs de Clamecy

Clamecy au Fil des Lavoirs